• Subcribe to Our RSS Feed

Bien vivre en société

  • Langue française féminisée
  • Langue française masculinisée

Si vous avez le sentiment que la vie en société est la pierre d’achoppement qui vous empêche de devenir végane, vous n’êtes pas seule. Les personnes qui relèvent le défi d’une période d’essai rapportent souvent que la vie en société fait partie de leurs craintes.

Qu’il s’agisse de votre famille, de vos amies, de vos proches ou de vos collègues, la vie en société constitue l’une des trois principales craintes qu’éprouvent celles qui n’ont pas encore essayé le véganisme. Manger dehors et arrêter le fromage sont les deux autres craintes les plus fréquentes.

Si cela vous correspond, ces astuces vous permettront d’acquérir les bons réflexes pour bien vivre en société. Vous pourrez ainsi assumer vos choix véganes avec assurance.

Rassurez-vous, tout cela devient une seconde nature.

Il est tout à fait possible de surmonter la résistance qu’opposerait une éventuelle timidité, même si vous écartez généralement tout signe distinctif ou toute bizarrerie susceptibles de provoquer des réactions. Beaucoup d’autres l’ont déjà fait bien avant vous ! Vous deviendrez indifférente aux réactions et aux opinions que les gens peuvent avoir au sujet de vos choix de vie, parce que :

1. Les gens s’habituent. La plupart des questions vous seront posées lorsque vous direz à vos amies et à votre famille que vous êtes végane. En tant que végane débutante, c’est malheureusement le stade de votre vie où vous êtes la moins préparée, mais lorsque cette phase de réactions et de questions sera passée, vos proches et connaissances s’habitueront tout simplement. La surprise passée, elles sauront que vous êtes végane et n’auront donc plus besoin de s’étonner.

2. Vous n’imaginerez pas vivre autrement, parce que vos choix de vie vous correspondent. Lorsque être végane devient une seconde nature, vous ne vous sentez ni bizarre ni différente. N’importe quelle réaction devient insignifiante à la lumière des connaissances que vous accumulez sur l’ensemble des raisons qui étayent votre choix. Passer un repas de fête avec votre famille qui n’est pas végane ou demander des plats véganes au restaurant ne sont rien en comparaison de ce que doivent subir les animaux.

3. L’expérience vous apprend que vous êtes capable de gérer. Vous verrez par vous-même que vous êtes capable de faire face aux questions et réactions de nouvelles personnes. Vous les craignez donc moins. Dès lors que vous aurez répondu deux fois à une question astucieuse récurrente, vous pourrez pour ainsi dire réciter les réponses sans avoir à y penser.

Bref, rappelez-vous que les autres ne peuvent pas vous empêcher de vivre votre propre vie comme vous l’entendez !